Category: On parle de nous

Loire-Atlantique. Moneko, la petite monnaie locale qui monte

Équipe renforcée et formée, événements 100 % monnaie locale, opérations de sensibilisation… L’association MLC44 passe à la vitesse supérieure pour relancer l’usage de la monnaie locale dans tout le département.

Peu de monde, en plein mois d’août, à l’Intermarché de l’Éraudière, à Nantes. L’équipe de Moneko, partenaire du supermarché, tient un stand. Créé il y a un peu plus d’un an par l’association MCL44 (Monnaie complémentaire de Loire-Atlantique), Moneko résulte de la fusion du Retz’l et de la Sonantes, monnaies lancées respectivement en 2013 à Bouguenais et en 2015 à Nantes. L’une avait du mal à passer le cap délicat de la dématérialisation pour grandir. L’autre n’arrivait pas à trouver son marché.

Maël, 24 ans, s’arrête et pose des questions. Normal de s’y intéresser pour ce jeune banquier. « J’ai envie de comprendre », lance celui qui prévoit de consulter le site Internet (moneko.org) un peu plus tard, après le boulot.

De là à transformer des euros en monekos… « Pourquoi pas ! Mais je veux m’assurer que les commerces que je fréquente au quotidien en utilisent. Sinon, je ne vois pas l’intérêt. » Il pourra déjà le faire à l’Inter…

Moneko affiche aujourd’hui 250 entreprises avec environ six nouvelles chaque mois, 2 000 particuliers utilisateurs et treize comptoirs de change (des commerçants volontaires). L’équipe de cinq salariés est renforcée par des bénévoles, « qui se professionnalisent et se forment, notamment cet été auprès de l’eusko, dans le Pays basque, première monnaie européenne », fait savoir Thomas Maréchal, chargé de la communication.

Malgré la crise sanitaire qui a affecté certains projets, le volume d’échange de monnaie numérique a augmenté de 115 % entre mai 2020 (88 000 €) et mai 2021 (190 000 €). Fin 2020, ce sont 232 000 monekos numériques échangés.

De quoi faire mieux que ses petites sœurs ?

 « Pour que ça marche, il faut dépasser le seul militantisme », prévient Christèle Ouary, 44 ans, animatrice du réseau.

Cet été, de nouvelles entreprises ont rejoint le réseau, notamment la brasserie Tête haute, Ô Bocal, mais aussi l’association culturelle et touristique les Hérons, à Nantes ou le collectif Cultivons les cailloux, à Ancenis. On peut donc utiliser ses monekos chez des commerçants, mais aussi dans des Amap (associations pour le Maintien d’une agriculture paysanne) et des lieux culturels comme la Maison du lac de Grand-Lieu, à Bouaye, les Machines de l’île ou le Cinématographe, à Nantes. Beaucoup se situent dans la métropole nantaise et le pays de Retz, mais l’idée est de couvrir tout le département, notamment sur la base de circuits touristiques.

Ô Bocal
Ô Bocal

Boutique vrac

Nantes

Brasserie Tête Haute
Brasserie Tête Haute

Bières artisanales bio

Le Cellier

Les Hérons
Les Hérons

Tourisme & Culture Solidaire en Métropole Nantaise.

Nantes

Le travail se fait également avec les collectivités, notamment la ville de Nantes, qui a adhéré en avril. Des projets sont en réflexion comme les subventions aux associations en monnaie locale ou le paiement d’indemnités d’élus, sur la base du volontariat.

Pour promouvoir l’utilisation de la monnaie locale auprès des particuliers, l’asso organise aussi des événements 100 % Moneko. Comme cela sera le cas aux portes ouvertes du jardin Bioretz de Sainte-Pazanne, le 05 septembre, ou à Ancenis, pour la fête des Possibles, le 25 septembre. Idéal pour une première prise en main.

La France est le Pays qui compte le plus de monnaies locales, plus de 80, pour l’équivalent de cinq Millions d’euros. On trouve Par exemple le galais de Ploërmel, le Segal de Lorient, le galéco de Rennes-Redon, le buzuk de Morlaix, l’ourse de La Roche-Bernard – Questembert, l’éole de Brest, la maillette de Dinan, la muse d’Angers. Le moneko est dans le top 5.

Comment ça marche ?

Moneko se présente à la fois sous la forme de sept billets physiques imprimables (0,5, 1, 2, 5, 10, 20 et 44 mk !) et de monnaie dématérialisée utilisable Via smartphone. 1 € équivaut à 1mk. On peut se la procurer via un virement bancaire sur le site moneko.org ou en échangeant ses euros contre des coupons auprès de commerçants adhérents ou de l’association MLC44. 

Elle peut être échangée entre commerces, entreprises et particuliers adhérents.  L’objectif : favoriser les échanges économiques locaux responsables, les circuits courts et de proximité. Une boucle vertueuse qui sert uniquement l’économie réelle et locale. Ainsi, le moneko circule entre plusieurs mains, uniquement en Loire-Atlantique, et permet de créer une richesse locale.

Moneko en partenariat avec Le Voyage des Hérons, nouveau festival nantais pour favoriser l’économie du territoire

Nantes. Les animations de l’été espèrent relancer la monnaie locale.
​Le nouveau festival Le Voyage des Hérons, né à Nantes cet été, incite ses participants à payer leurs billets en Moneko, la monnaie locale de Loire-Atlantique.

Pendant tout l’été, le nouveau festival nantais Le Voyage des Hérons propose une quarantaine de micro-événements pour « promouvoir le tourisme de proximité » : visites, ateliers et animations dans des zones qui ne sont pas considérées comme touristiques.

Chantier de long terme

Pour la première édition de cet événement, Les Hérons ont créé un partenariat avec Moneko, la monnaie locale de Loire-Atlantique. « Beaucoup de nos animations sont gratuites, mais pour certaines propositions payantes, nous avons souhaité aller plus loin dans la démarche et permettre aux participants de soutenir l’économie locale », justifie Mathias Mary, fondateur de l’association. Les usagers de Moneko bénéficient d’une réduction de 10 % sur l’achat de leurs billets.

Une démarche « très simple et qui fait du bien à notre territoire », argumentent Les Hérons. Et « un premier pas » vers un chantier de plus long terme, porté par la Métropole de Nantes, pour accroître l’usage de cette monnaie locale par les associations et acteurs de l’économie locale.

Via Ouest-France Publié le 

Moneko met les voiles dans Ici&Maintenant

Ici&Maintenant N°4 est arrivé sur le thème du voyage. Découvrez la plume de Moneko dans l’édition été 2021 !

C’est un magazine trimestriel gratuit des défricheurs, transitions et alternatives, distribué dans l’agglomération nantaise et son vignoble.  Retrouvez leur magazine en ligne  ici

Moneko dans la presse locale !

On parle de nous !

Pépites Magazine, qu’est-ce que c’est ? C’est LE magazine de découvertes et de valorisation de territoire du Vignoble Nantais. Retrouver un super article sur Moneko dans la rubrique “Actus” du N°9 parmi de nombreux acteurs locaux ! 

Pour découvrir leurs reportages, c’est ici.

Moneko dans le fil de l’API (Atlantique presse information)

Les monnaies locales Sonantes et Retz’l se relancent sous le pavillon Moneko

L’agence API, spécialisée sur l’information économique en Pays de la Loire et en Bretagne, communique sur l’émergence de Moneko.
 
Retrouvez l’article en cliquant ici

On parle de Moneko dans le magazine du département !

Moneko, la petite monnaie qui monte

Podcast – Notre co-présidente parle de Moneko sur Radio Fidélité !

Le Mag : Moneko, une nouvelle Monnaie Locale en Loire-Atlantique pour plus de proximité

Le jeudi 5 novembre 2020, notre co-présidente Catherine Esnée était dans l’émission Le Mag de Radio Fidélité pour parler du projet Moneko.

Retrouvez l’intégralité de son intervention ci-dessous 🙂

Presse Océan parle de Moneko !

Avec Moneko, la monnaie locale veut se relancer

Moneko passe à la télé !

Moneko, une monnaie locale 100% Loire-Atlantique

Claire Tarbès, la coordinatrice de l’association, était sur le plateau de Télénantes le 25 novembre dernier pour parler de Moneko ! 
 

Pour visionner l’interview, cliquez-ici.

Le portrait de Moneko par la Cress Pays de la Loire

Moneko, un projet économique accélérateur de transition

En Novembre, c’est le mois de l’Economie Sociale et Solidaire ! Cet évènement rassemble annuellement les citoyens, les associations, les entreprises et les collectivités intéressés par cette thématique.
 
A cette occasion, la Cress Pays de la Loire, présente quotidiennement le portrait d’un professionnel du territoire.
Ainsi, nous avons eu la chance d’avoir une chouette présentation sur leur site internet, reprenant les origines de notre projet, nos objectifs et l’intérêt de la monnaie locale sur le territoire. 
 

Pour lire le portrait cliquez-ici.

Parution dans informateur judiciaire – le média des affaires

Moneko espère relancer la monnaie locale

“Après un lancement sous format numérique plutôt discret, le 15 juin dernier, Moneko, la nouvelle monnaie locale de Loire-Atlantique, met ses coupons en circulation en ce début novembre, malgré le confinement qui perturbe la semaine de lancement prévue.”

 

Pour lire l’article dans son intégralité cliquez-ici.

Hello Gazette Nantes parle de nous

Economie : Une nouvelle monnaie sur le département de La Loire-Atlantique

“Soutenir l’économie locale, les circuits courts et participer à la transition écologique du territoire, tels sont les objectifs de la nouvelle monnaie locale Moneko.”

 

Pour découvrir l’article dans son intégralité, cliquez ici.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google